Près de 4 millions d’arbres plantés en 23 ans: forêt restaurée abritant à nouveau la biodiversité

Le plus grand destructeur de la nature est l’homme dit-on souvent. C’est en substance que ce dira Creapills : “On nous partage au quotidien l’image de l’Homme qui détruit la Nature. Et pourtant, vous allez voir qu’il peut également réaliser des miracles”.
La construction des maisons, des immeubles, des ponts, et de grandes infrastructures cause effectivement des dommages importants qu’il faudrait anticiper pour sauvegarder l’environnement.

Comme l’humain a besoin de faire des prélèvement dans la nature pour sa survie et son bien-être, il va de soi que réparer ces dégâts au fur et à mesure pourrait contre-balancer les calamités et horreurs que nous vivons tous les jours.
Pour illustrer l’importance des actes écolologiques sur la restauration de l’environnement, nous allons reprendre le récit du couple Monsieur Sebastião Ribeiro Salgado Júnior, et sa femme Lélia Wanick Salgado.
Monsieur Sebastião est un photojournaliste franco-brésilien, ayant voyagé dans plus 120 pays à travers le monde. Quant à sa femme Madame Lélia, elle est une auteure brésilienne, productrice de film et environnementaliste.
Monsieur Sebastião Ribeiro Salgado Júnior a investi près du tiers de son âge pour nous permettre cette histoire de restauration de l’environnement. Creapills rapportait qu’à l’époque, Monsieur Sebastião Ribeiro Salgado Júnior a investi près du tiers de son âge pour nous permettre cette histoire de restauration de l’environnement. Creapills rapportait qu’à l’époque, le reporter revenait d’une mission en Afrique de l’Est où il documentait les horreurs du génocide au Rwanda. rentrait d’une mission en Afrique de l’Est où il documentait les horreurs du génocide au Rwanda.

À la suite de cette expérience traumatisante, Salgado est rentré au Brésil avec pour projet de reprendre le ranch d’élevage de sa famille à Minas Gerais, une région qui, dans ses souvenirs, était réputée pour abriter une forêt tropicale luxuriante. Malheureusement, une fois sur place, il a découvert une région dévastée par la déforestation. Seul 0,5% de la surface de cette forêt de près de 710 hectares possédait encore des arbres. Pire encore : toute la faune avait disparu” – Creapills.

C’est ainsi que le couple Salgado s’était donné comme mission de replanter entièrement la forêt dévastée. Déjà en avril 1998, ils ont créé l’ONG Instituto Terra, une organisation environnementale dédiée au développement durable à travers des des reboisements sur plus de 700 hectares et des programmes de sensibilisation et d’éducation environnementales. Grâce aux financements et soutiens divers l’ONG « Instituto Terra » du couple Salgado est arrivé à atteindre et même dépasser leur objectif avec près de 4 millions d’arbres plantés en près de 30 ans. Les résultats sont extraordinaires et inspirent. En effet, le couple Salgado à travers leurs efforts a complètement transformé la terre aride en une nouvelle forêt qui abrite à nouveau plus de 290 espèces végétales, plus de 170 espèces d’oiseaux, 15 espèces d’amphibiens, 15 espèces de reptibles, 33 espèces de mammifères.

12 ans d’évolution en une image

Crédits : TreecoinTXC

La vie et la carrière de Monsieur Salgado a servi à la production d’un film documentaire intitulé Sel de la Terre, co-dirigé par son fils Juliano Ribeiro Salgado et son co-producteur Wim Wenders. Ce film présenté au festival de Cannes 2014, a permis aux producteurs de remporter trois prix spéciaux: Prix Un certain regard, Prix du jury œcuménique et Prix François-Chalais.

Un magnifique projet qui prouve que, même si l’Homme est connu pour sa capacité à tout détruire, il peut aussi faire preuve de bon sens et d’ambition pour des projets meilleurs… qui méritent d’être largement plus connus. Une belle histoire à partager autour de vous ! 🌳

Ce travail magnifique de Monsieur Salgado n’est pas passé inaperçu. En effet, il a été reconnu et recompensé à travers plusieurs prix et distinctions:
– 1982 : Prix W. Eugene Smith (États-Unis).1985 : Prix Oskar-Barnack (Allemagne).
– 1986 : Infinity Award du photojournalisme (États-Unis).
– 1988 : Prix Erich-Salomon (Allemagne).
– 1989 : Prix international de la Fondation Hasselblad (Suède).
– 1992 : Prix Oskar-Barnack (Allemagne).
– 1993 : Médaille du centenaire de la Royal Photographic Society (Royaume-Uni).
– 1994 : Grand Prix national de la photographie décerné par le ministère de la Culture (France).
– 1998 : Prix Princesse des Asturies (Espagne).
– 2019 : Prix de la paix des libraires allemands (Allemagne).
– 2021 : Docteur honoris causa de l’Université de Namur (Belgique).
– 2021 : : Visa d’Or d’honneur du festival de photojournalisme Visa pour l’image (France)
– 2021 : Praemium Imperiale (Japon)33.
– 2022 : Infinity Awards (États-Unis).
Source: Wikipedia

Sebastião et Lélia Salgado

Crédits : Ricaro Beliel

En 2001

Crédits : Sebastiao Salgado

En 2019

Crédits : Sebastiao Salgado
Le resumé en images

Un travail titanesque

Crédits : Instituto Terra
Crédits : Instituto Terra
Crédits : Instituto Terra

Et la faune et la flore sont revenus !

Crédits : Sensibilidade & Sentimentos
Crédits : Wanderson Costa
Crédits : Wanderson Costa
Crédits : Raiane Sthefane
Crédits : Wanderson Costa
Crédits : Jaqueliny Borchat
Crédits : Wanderson Costa

Adapté de © Creapills 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_USEnglish